« Le retour du fils de la vengeance de la colère ... des #ClassiquesConnectés. Mais en version papier. | Accueil | Pour des états généraux du web indépendant. »

12 déc 2016

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Pierre Morlanne-Fendan

J'avais vu l'article sur Chomsky, mais celui sur Jorion... Bordel de merde ! :-|

Tout de suite ça m'a fait penser à l'action narcotique telle que décrite dans un bouquin de Chuck Palahniuk (un extrait ici : http://imgoingwest.tumblr.com/post/698276448/une-chance-de-r%C3%A9p%C3%A9ter-le-moment-de-notre)

Flippant.

gasche

Citation du billet:
> [le numérique] avance et bouleverse nos vies au quotidien
> sans qu'aucun projet ou discours politique ne l'accompagne
> autrement que sur les aspects technologiques

Je trouve que cette façon de dire les choses occulte assez injustement le travail de la communauté du logiciel libre et, plus généralement, des gens qui ont conçu les réseaux et les outils sur lequel "le numérique" se construit.

(J'ai été gêné de la même façon, et dans ce cas même agacé, par un discours récent d'entrepreneurs "sociaux et solidaires" du numérique qui essayaient de faire croire que personne n'avait jamais réfléchi à ces questions avant.)

Les questions sur la neutralité neutralité du réseau, les efforts considérables déployés pour permettre l'anonymat en ligne (Tor par exemple) ou pour démocratiser les solutions de chiffrements, la construction de répertoires de logiciels libres cohérents et dont l'évolution est (parofois) régies par des constitutions ( https://www.debian.org/devel/constitution ), tout cela relève pour moi d'un projet et d'un discours sur le numérique.

Alors certes, ce projet a surtout été construit par des ingénieurs travaillent sur les technologies sous-jacentes, mais le qualifier de "seulement technologique" serait très réducteur -- on parle d'idées qui ont pu organiser pas des centaines de milliers de contributeurs bénévoles. Il s'est aussi fait à l'écart du monde politique "IRL", qui ne l'a jamais ou respecté, et des utilisateurs finaux qui n'ont jamais vraiment dépassé la barrière technologique (même si des outils comme ceux de Framasoft peuvent y arriver ponctuellement). Enfin, il est mis à mal par les logiques marchandes qui sont de plus en plus fortes avec la démocratisation des outils numériques. Mais il a existé, il existe toujours et je pense qu'il n'a pas dit son dernier mot.

Pour prendre un exemple de projet et de discours qui existe depuis plusieurs décennies, on peut citer https://www.fsf.org/about/what-is-free-software :

> To use free software is to make a political and ethical choice
> asserting the right to learn, and share what we learn with others.
> Free software has become the foundation of a learning society
> where we share our knowledge in a way that others
> can build upon and enjoy.

Je ne cherche pas à dire que "le libre" est l'unique projet qui a animé ces développements technologiques (je ne pense pas que les gens qui ont créé les protocoles réseaux s'identifiaient à ce project par exemple). Au contraire il y a une grande diversité de projets et finalités parmi les efforts que j'ai cités plus haut, et chaque contributeur peut avoir des justifications personnelles. Le fait de ne pas affirmer trop fortement un projet politique a d'ailleurs souvent été utilisé par différents groupes pour ne pas s'aliéner des contributeurs d'opinions différentes, et éviter des associations rapides avec des mouvements de la "politique IRL".

koshyl

Merci pour cet intéressant papier.

Malgré les moyens et la quantité d'équipes de chercheurs engagés qui font de la génétique, il n'y a pas de résultat.

Les thérapies géniques promises il y a 30 ans ne sont toujours pas au rendez vous.

Et on découvre à peine l'épigénétique aujourd'hui.

Le chemin vers l'augmentation génétique me semble très long.

Alain Pierrot

Bel exposé de Wendy Chun cet après-midi #ENMI2016, (sensiblement différent du résumé) donc à écouter quand l'enregistrement sera disponible ( https://enmi-conf.org/wp/enmi16/session-2/#video ou déjà sur polemictweet.com )

Analyse des effets pervers, biais, idéologie… des analyses de Big Data… en matière de ségrégation

Victor

Cela m'évoque aussi le Livret Scolaire Numérique Unique qui va coller des appréciations à vie sur les nouvelles générations dont la propriété est retirée des famille pour l'état.
http://www.sudeducation.org/Contre-le-livret-scolaire.html

pyg

Bonjour Olivier,
c'est rigolo, à Framasoft, on rêve de trouver le temps d'écrire ce genre de billet ! :)

On a même le nom de la rubrique (Les chroniques de l'Hégémon) et le tag #GAFAMMadness (pendant de l'excellent #CopyrightMadness des non-moins excellents Calimaq et Fourmeux : http://www.numerama.com/tag/copyright-madness/ )

On se lance ? Ensemble ? (c'est bientôt noël, alors je demande, hein ;-) )

pyg, pour Framasoft

olivier ertzscheid

Bonjour Pyg, ben je suis pas sûr d'avoir de quoi alimenter une chronique de l'Hégémon régulièrement ... Par contre vu que tous mes billets sont sous licence CC ben y'a pas de problème pour une reprise de celui-ci (et d'autres) sur Framasoft :-)

Aline Jacquet

Bonjour,
A propos de l'article "Big Brother à crédit", ce système de points me fait très fortement penser à "La zone du dehors" d'Alain Damasio. Dans cette fiction (pour combien de temps encore ?) le système de notation débouche sur des refus d'accès à des bâtiments, à certains emplois, etc.
Très flippant !

nicocasel

Merci pour cette "curation" et surtout pour l'analyse critique que vous en produisez, c'est toujours un "régal" intellectuel à lire.

@gasche : Merci pour ce rappel fondamental de la "philosophie" du logiciel libre.

@Aline : Ca me donne envie de retenter une lecture de Damasio ; je n'avais pas du tout accroché à "La horde du contrevent".

Keny2

Bonjour, le lien https://www.benoithamon2017.fr/2016/12/08/le-revenu-universel-dexistence/ est mort.
Merci pour cet excellent (mais très flippant) article.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Appetit_couve_1600
Le blog d'un maître de conférences en sciences de l'information.
Réflexions, analyses, signalements, opinions.

"Where is the Life we have lost in living?
Where is the wisdom we have lost in knowledge?
Where is the knowledge we have lost in information?"
T.S. Eliot, in Choruses from The Rock (1934)

Where is the information we have lost in Google ?

POUR CITER UN ARTICLE


Style Hypotheses.org
Ertzscheid Olivier, « Titre du billet », Affordance.info, ISSN 2260-1856. Date de publication. [En ligne] http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Style APA
Ertzscheid, Olivier (date de publication du billet). “Titre du billet”. Affordance.info [carnet de recherche]. ISSN 2260-1856. Date de consultation. http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Style MLA
Ertzscheid, Olivier “Titre du billet”. Affordance.info (souligné) ISSN 2260-1856. Date de publication. [carnet de recherche]. Date de consultation. http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Botte de foin


Postes McF 71ème section sur Galaxie
Tous les contenus de ce blog sont sous licence Creative Commons. Vous pouvez donc les reproduire, les distribuer ou les communiquer à condition :
  • de citer l'auteur
  • de ne pas en faire d'utilisation commerciale
  • d'appliquer ces mêmes conditions à toute création qui résulterait d'une modification, transformation ou adaptation d'éléments tirés de ce blog.
Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported

octobre 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
Related Posts with Thumbnails
Casssconn
Classiques connectés
"Mais quiconque affirme qu’il y a de l’argent à faire avec un stock d’ARTICLES SCIENTIFIQUES est soit un idiot, soit un menteur."
Lawrence Lessig. 12 Janvier 2013.
Identité numérique et e-reputation :
DÉCOUVRIR COMMANDER OU LIRE EN LIGNE L'OUVRAGE

Qui suis-je ?

Affordance touitte.