« Les 19 morts d'Andreas Lubitz. | Accueil | Du web ouvert aux jardins fermés »

27 mar 2015

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Alain Pierrot

'Oui Facebook et les autres sont les mieux à même de savoir si nous sommes "dépressifs", "maniaco-dépressifs",[…]'

Ben non, 3 fois non, les déductions ou corrélations faites à partir de chaînes de caractères que certains peuvent laisser traîner à des moments et endroits aléatoires,
— déductions émises algorithmiquement par des ingénieurs ou marketeurs sans aucune compétence en psych(ologie/analyse), sans aucune culture épistémologique, aucune culture linguistique, aucune culture en philosophie du langage
les met à peine au-dessus des #journaloose de chaînes d'information 'en temps réel'.

Timetraveler

Je ne m'en étais pas rendu compte, mais on est déjà dans "Minority Report" !

question ...

j'adhère totalement à votre vision des choses, mais on m'a opposé cet argument qui me laisse perplexe :

"... et quid du cyberharcèlement que peuvent connaître de jeunes utilisateurs de nos réseaux sociaux ? une surveillance devrait être mise en place !!! l'éducation à l'information ne suffit pas"

un peu de musique pour illustrer le propos :
www.youtube.com/watch?v=9JaVW9u-zrE

votre point de vue ?

ertzscheid olivier

Alain> je ne dis pas qu'ils le font "de la bonne manière", je dis qu'ils sont "capables de le faire".
Question> les cas de cyberharcèlement sont déjà identifiés et punis par la loi. Si l'on suit votre raisonnement il faudrait également mettre un policier derrière chaque enfant dans chaque classe, n'importe qui étant toujours susceptible de "devenir" un harceleur ou d'être harcelé.

merci ...

C'était aussi mon argumentaire. Bon.

Mais c'était quand même beau de se disputer pour la science ... fût-elle science de l'information :)

J.

Bonjour.
Selon les articles 434-1 et 434-3 du Code pénal, le fait pour quiconque, ayant connaissance d'un crime dont il encore possible de prévenir ou limiter les effets, ou de mauvais traitements, privations ou atteintes sexuelles sur un mineur de 15 ans, de ne pas en informer les autorités judiciaires ou administratives, est puni de trois ans d'emprisonnement et de 45000 euros d'amende. (v. également art 434-4 du Code pénal qui punit des mêmes peines celui qui soustrait un document public ou privé de nature à permettre la découverte d'un crime ou d'un délit). Sachant, bien entendu, que la dénonciation calomnieuse est elle-même punie de 5 ans d'emprisonnement et de 45000 euros d'amende (226-10 CP).
Partant, il me semble que vous mettez sur le même plan des questions assez différentes, celle de la dénonciation d'une infraction, celle de la recherche de comportements à risque.
Du point de vue de la dénonciation des infractions, facebook a effectivement le devoir, spontanément, de transmettre aux autorités compétentes (parquet, police judiciaire ; je ne comprends pas trop votre distinction justice/police) les faits dont il a connaissance,le tout avec le risque d'être condamné pour dénonciation calomnieuse si la personne mise en cause est finalement relaxée. Vous remarquerez d'ailleurs que l'avocat de M. Lahaye se garde, pour le moment du moins, d'évoquer une action en dénonciation calomnieuse.
Pour le reste, que ce soit sur la question du suicide ou de la surveillance généralisée, je partage entièrement votre point de vue.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Appetit_couve_1600
Le blog d'un maître de conférences en sciences de l'information.
Réflexions, analyses, signalements, opinions.

"Where is the Life we have lost in living?
Where is the wisdom we have lost in knowledge?
Where is the knowledge we have lost in information?"
T.S. Eliot, in Choruses from The Rock (1934)

Where is the information we have lost in Google ?

POUR CITER UN ARTICLE


Style Hypotheses.org
Ertzscheid Olivier, « Titre du billet », Affordance.info, ISSN 2260-1856. Date de publication. [En ligne] http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Style APA
Ertzscheid, Olivier (date de publication du billet). “Titre du billet”. Affordance.info [carnet de recherche]. ISSN 2260-1856. Date de consultation. http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Style MLA
Ertzscheid, Olivier “Titre du billet”. Affordance.info (souligné) ISSN 2260-1856. Date de publication. [carnet de recherche]. Date de consultation. http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Botte de foin


Postes McF 71ème section sur Galaxie
Tous les contenus de ce blog sont sous licence Creative Commons. Vous pouvez donc les reproduire, les distribuer ou les communiquer à condition :
  • de citer l'auteur
  • de ne pas en faire d'utilisation commerciale
  • d'appliquer ces mêmes conditions à toute création qui résulterait d'une modification, transformation ou adaptation d'éléments tirés de ce blog.
Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported

avril 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Related Posts with Thumbnails
Casssconn
Classiques connectés
"Mais quiconque affirme qu’il y a de l’argent à faire avec un stock d’ARTICLES SCIENTIFIQUES est soit un idiot, soit un menteur."
Lawrence Lessig. 12 Janvier 2013.
Identité numérique et e-reputation :
DÉCOUVRIR COMMANDER OU LIRE EN LIGNE L'OUVRAGE

Qui suis-je ?

Affordance touitte.