« Accroche-toi au pinceau de la contribution, j'enlève l'échelle de la participation. | Accueil | Redocumentarisation illustrée et phagocytose documentaire »

06 oct 2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

willy

Je me rappelle d'un twitt où, parlant de Morel, tu disais "j'adore ce mec".
Je poste un commentaire ici aujourd'hui en disant, parlant de toi : "j'adore ce mec".
Merci pour la vigilance et la parole.

Julie

Bien envoyé !

Elo

Je n'ai qu'une chose à dire : bravo !

ProfViré

Le recrutement des enseignants s'est toujours fait par l'échec.

Commencer cette profession avec un service plein sans avoir d'expérience va renforcer cette sélection par l'échec des enseignants.

Il y aura des suicides, des gens licenciés qui seront cassés, détruits psychologiquement. C'est à ce prix, et cela l'a toujours été, que cette profession recrute.

Floy

C'est pas le ministre contre tous mais les nouveaux contre tous. Ici beaucoup ont été mal accueillis par les collègues : on a pris des bonnes places, on a bloqué le mouvement. Les proviseurs ont été + ou - conciliants (mauvais accueil, heures sup non payées : qui va se plaindre de celui qui met la note pour la validation pour 1h de + ? Emplois du temps bouche-trous, cours 5 jours sur 7... plus le vendredi de formation à l'iufm, donc 6j/7). Pas de prime transport : on est encore étudiant (stagiaire iufm). Pas d'avantages étudiant : on est salarié. Pas d'avance de salaire (trouver un studio à 100 km de chez soi sans caution ? En une semaine vu que les affectations sont connues au dernier moment ? Expliquer au banquier le découvert de 400€ ?)

sans parler de celle qui a 4 niveaux (collège-lycée. 3e, 2nde (nouveaux programmes avec des options à peine esquissées dans le bo), 1ere (classe de bac) et bts. Sans parler de celle qui est prof principale.

mon seul soutien là c'est mon inspectrice...

Alain

Je ne vois qu'une chose à dire après avoir lu ce texte:
BRAVO

Stéphane Deschamps

Que dire après ça ?

Ah oui : une administrative du ministère a calculé qu'en ajoutant un élève par classe, on pourrait virer 10000 enseignants, me dit-on (il paraît qu'un reportage est passé à la télé et que les enseignants ont été très choqués).

Le macro-calcul, pour l'enseignement, c'est le suicide du système. Sans compter que les ZEP sont de plus en plus déshabillées de tous leurs moyens, et que les problèmes se règlent localement, pas le cul au chaud dans un ministère.

Impossible d'avoir une macro-vue, c'est un signe très fort de méconnaissance extrême du "terrain", terme très cher à nos politiques jusqu'aux dimanches d'élections à 20h00, oublié sitôt après.

B@loo

Tiens... et si tout ça était savamment orchestré... pour, je ne sais pas moi, par exemple accentuer encore plus le fossé entre l'éducation des enfants de nos classes dirigeantes et l'éradication de toute culture des enfants du peuple...
Rajoutez à ça une pincée d'émissions crétines à la télé, des blockbusters avec plein d'action et aucun scenario au cinéma, de la "musique" formatée basse qualité à la radio et on obtient un peuple de sous-doués qui ne comprend plus rien dans l'ensemble à ce qui se passe autour de lui.
Oh ?! hé oui...

J'ai fortement apprécié ce billet, mais à mon avis ce sera un gravillon tombant dans l'océan, ça n'aura pas d'impact sauf sur des gens ayant déjà conscience du problème, et c'est bien dommage.

Corbeaux

Pour enfin privatiser l'éducation, il faut d'abord prouver au peuple que le service publique ne fonctionne pas..
C'est la même ficelle depuis le début de la privatisation...Ils l'ont fait avec France Telecom, il l'ont fait avec EDF, SNCF, la poste est en cours.
les prochains sont l'éducation et la santé ! il sont pourtant facile a suivre nos petits stratèges à la solde des lobby du fric

Pacific-Warrior

J'aime l'image du tube digestif : le liberalisme rampant tous azimuts génère autant de merde qu'il me rend nauséeux.

Je suis parfois aussi gagné par ce sentiment de gravillon dans l'océan, évoqué par B@loo, tant on est noyés sous un flot d'infos dans un monde où tout va vite.
Je garde cependant à l'esprit que les maillons de ce système sont vous et moi. A l’instar de la fable du colibri, chacun peut faire sa part, et il a sa place dans la société. Il n’y a de fatalité que si l’on renonce à ses responsabilités. C’est une question de décision. Alors que chacun connaît la théorie du battement d’aile du papillon, comment peut-il douter de son influence sur son environnement, et dans la société dans laquelle il évolue ?

Linda

Il est temps d'entrer en résistance, secondaire, primaire ensemble. Voir la campagne de lettres de résistance commune au 1er et au 2ème degré actuellement en cours :http://lettre.enseignants-en-resistance.org

Sans Importance mais quand même …

Enseignante, j'ai même failli écrire "Anciengnante", j'aurai pu recevoir cette lettre, il y a deux ans et certains jours, face à certains élèves, je ne sais pas faire.

Honnêtement, je serai curieuse de voir cette lettre.

Dans la présentation de Claire, je lis "Elle a moins d’heures de cours que prévu par les textes …" Ça permet aussi d'avoir du temps pour l'administratif …

Et puis, si Claire se sent bien … Rien ne prouve que son travail est plus efficient que celui de Laurence. Pour les côtoyer au quotidien, il y a des gens qui baignent dans l'auto-satisfaction, d'autres dans le doute …

jean

Formateur en soins infirmiers je porte à votre attention le constat déplorable que de tels phénomènes commencent à toucher la formation d'infirmière et celle également de formateur en soins infirmiers qui se trouve soudain, par le truchement d'un nouveau programme construit sur la logique de compétence, remise en question dans sa compétence à former de nouveaux, et compétents infirmiers.

Merci pour ce billet énergique et tellement réaliste.

C.E.

C'est tellement vrai...merci, car c'est déjà réconfortant de se sentir soutenu.

Claire
(une autre, plutôt loin de celle sus-citée.)

Martine

Nombre de psychiatres, psychanalystes et sociologues étudient aujourd'hui les mécanismes destructeurs de la perversion. Il serait utile pour la société que certains d'entre eux analysent les politiques sociales et économiques actuelles qui font largement appel aux pratiques perverses : déni de la réalité, injonctions paradoxales, chantage, culpabilisation...

YY

n'importe quoi .... effectivement si elle n'est pas contente elle peut démissionner laurence personne ne l'oblige à rester!!!
on rêve

monique blanc

je voudrai bien savoir où enseigne laurence : en collège les classes ne dépassent plus 26 à 26 élèves;oui il faut être compétent;je me suis retrouvée avec mon capes en collège;la première année a été difficile avec une classe seulement : c'était en partie de ma faute : pas assez sévère et une administration pas coopérative; après toute ma carrière s'est bien passée;il y a trop d'enseignants qui font ce métier faute de mieux:la passio c'est indispensable

BL

bravo !

jean R

je ne pense pas que la passion suffit! il faut de la méthode, un apprentissage.
Ils cassent les personnes et le système éducatif!
bravo pour votre article!

Fernand

Lettre à Laurence,
Bonjour Laurence. hormis l'aversion pour cette politique de casse et de classe, ce gouvernement d'opérette et ces ministres minables et arrogants, que puis-je faire pour vous, de concret, de réconfortant, d'utile? Tenez-bon et ce n'est pas le management type France Télécom qui aura raison à l'Éducation nationale.Tenez-nous au courant.
Bien cordialement,

Valérie G

Bravo : article efficace! A relayer sans modération dans les réseaux.
Pour le PS 82 c'est fait : http://ps82.fr/Lettre-a-Laurence.html
Valérie G

Thierry Perrier

C'est fou comme tout le monde sur le terrain est d'accord et comme l'autisme gouvernemental a contaminé l'admnistration. Je parlerai école primaire (maternelle + élémentaire)qui subit les mêmes contre-réformes au niveau de la formation. Notons que c'est comme si on disait qu'un infirmier va faire 5 ans de fac de chimie et qu'il apprendra bien à faire des prises de sang avec ses collègues. Ou plus proche encore, prenons l'exemple des orthophonistes, dont un certains ministre de l'éducation nationale, François Bayrou, avait fait l'apologie lors de l'ouverture de leur congrès nationale en disant que les enseignants devraient s'inspirer de leur professionnalisme. Sauf que les orthophonistes ont 4 ans de formation professionnelle (je dis bien professionnelle, donc spécialisée !) pendant que les enseignants...
Au sujet d'ailleurs de la masterisation, notons bien au passage qu'on limite l'accès à ce métier à une certaine classe sociale, les autres n'ayant pas les moyens de financer les études longues de leurs enfants, et que cela aura une conséquence lourde sur la suite du fonctionnement des écoles : quel enseignant comprendra ses élèves issues de l'immigration, du prolétariat, du chomage, de la misère ? Quel langage parlera-t-il et comprendra-t-il ? Quelle reconnaissance leur donnera-t-il et quels soutiens leur apportera-t-il ?
Enfin, ne soyons pas dupes, quand le système est bien miné, on ne le reconstruit pas facilement. L'OCDE a chiffré le manque a gagner de l'éducation publique et ne veut plus que ce système perdure : tout doit être monnayé et rentable.
Mais l'information est cadenassé et les parents d'élèves ont bien du mal à admettre que certaines luttes des enseignants ne visent pas à défendre des intérêts catégoriels mais bien l'avenir de leurs enfants.
De la part d'un enfant de l'école publique qui n'oublie pas qu'il ne pourrait plus devenir enseignant maintenant, mais serait contraint au chomage ou à l'usine.

Jean Campain

Il en est dans l'Education Nationale comme dans beaucoup de secteurs. Les nouvelles forme de management sont basées sur la rentabilité,où seul le résultat compte. Le cynisme, la négation de l'être humain , de sa sensibilité, de son originalité, sont les vertus d'un bon "manager": Et l'on feint de découvrir avec une larme à l'oeil tous ces suicides..
larmes de crocodile mangeur d'hommes!!!!
,

Petrus

Merci pour cet article clair et révélateur (comme d'habitude). Il m'a beaucoup touché, d'autant plus que je me suis retrouvé, il y a quelques années maintenant, dans la situation de Laurence ... ou de Claire (même si la masteurisation n'était encore pas en vigueur). Placé devant une classe de 30 ado et post ados de 16 à 20 ans, à mettre en place seul des modules transversaux, sans programmes ... Etje me souviens encore des remarques acerbes de l'inspection d'académie, du même acabit que ceux adressé à Claire ou Laurence !!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Appetit_couve_1600
Le blog d'un maître de conférences en sciences de l'information.
Réflexions, analyses, signalements, opinions.

"Where is the Life we have lost in living?
Where is the wisdom we have lost in knowledge?
Where is the knowledge we have lost in information?"
T.S. Eliot, in Choruses from The Rock (1934)

Where is the information we have lost in Google ?

POUR CITER UN ARTICLE


Style Hypotheses.org
Ertzscheid Olivier, « Titre du billet », Affordance.info, ISSN 2260-1856. Date de publication. [En ligne] http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Style APA
Ertzscheid, Olivier (date de publication du billet). “Titre du billet”. Affordance.info [carnet de recherche]. ISSN 2260-1856. Date de consultation. http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Style MLA
Ertzscheid, Olivier “Titre du billet”. Affordance.info (souligné) ISSN 2260-1856. Date de publication. [carnet de recherche]. Date de consultation. http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Botte de foin


Postes McF 71ème section sur Galaxie
Tous les contenus de ce blog sont sous licence Creative Commons. Vous pouvez donc les reproduire, les distribuer ou les communiquer à condition :
  • de citer l'auteur
  • de ne pas en faire d'utilisation commerciale
  • d'appliquer ces mêmes conditions à toute création qui résulterait d'une modification, transformation ou adaptation d'éléments tirés de ce blog.
Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported

novembre 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
Related Posts with Thumbnails
Casssconn
Classiques connectés
"Mais quiconque affirme qu’il y a de l’argent à faire avec un stock d’ARTICLES SCIENTIFIQUES est soit un idiot, soit un menteur."
Lawrence Lessig. 12 Janvier 2013.
Identité numérique et e-reputation :
DÉCOUVRIR COMMANDER OU LIRE EN LIGNE L'OUVRAGE

Qui suis-je ?

Affordance touitte.