« Le petit lien du week-end | Accueil | Depuis le temps qu'on en parle ... »

16 mai 2010

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c622e53ef013480a624f3970c

Voici les sites qui parlent de Le "like" tuera le lien. :

» Aimer pour voir de affordance.info
Rapide illustration de mon billet d'hier soir sur l'économétrie du Like versus l'économie du lien, ou sur la manière dont le bouton "Like" pervertit la logique même du lien hypertextuel. "Cliquer sur 'J'aime' pour voir de quoi il s'agit." ...... [Lire la suite]

» Facebook : le web social comme nouvelle arme de distraction massive de affordance.info
A lire sur Ecrans, une version plus courte / remaniée / grand public de mon billet "Le like tuera le lien". J'en profite pour signaler qu'Ecrans a fait le choix - à mon avis judicieux - de retirer le fameux... [Lire la suite]

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Martin Lessard

C'est un sujet passionnant. Je viens tout juste de lire dans le New York Times de ce matin un article sur le même «péril»:

World’s Largest Social Network: The Open Web

Par contre, Randall Stross est plus expéditif et plus catégorique sur le l'avnir de FB: il ne réussira pas à être plus «social» que le web lui-même. Le web est par définition ouvert à tous et très bien connecté. Dans ce contexte, le web est donc plus «social» que FB, dit-il!

Il a bien sûr raison techniquement. Mais FB possède le pouvoir de donner du «trust» à un lien simplement pcq il provient de ma sphère de relations. La confiance, de tout temps, a un faible pour la proximité...

Je n'irai pas jusqu'à affirmer ce que tu dis dans ton titre, mais je suis prêt à accepter que le besoin de liens «trustables» dans mon réseau sera suffisamment fort pour balancer l'empire Google.

Mais il existera tout de même beaucoup (beaucoup) beaucoup de domaines où ma sphère sera incompétente. Je devrai bien un jour ou l'autre me retourné vers le lien...

Blog SEO - Vince

Felicitations pour le profondeur de cet article (en comparaison, le mien tendait vraiment à l'amateurisme...) et de la ré&flexion menée.
Ce qui, à mon avis, est indispensable au web et à nos pratiques de commentaires, est la possibilité (hormis celle de "créer du lien" au sens SEO) de polémiquer, d'exprimer son désaccord : il n'y a pas de possibilité d'"unlike" un article. Il est, à mon avis, nécessaire de pouvoir aussi dire que l'on n'aime pas, ou qu'on désapprouve. Ce qui, à mon avis, pourrait "sauver le lien" !

Patrick Peccatte

Facebook est aussi une économie de liens vers des contenus externes. Et à côté de FB, on observe également la montée en puissance considérable de Twitter où le lien, raccourci ou non, est bien plus important que sur FB (à côté du RT qui fonctionne comme un like mais qui propage aussi les liens).
Le like est juste une technique de ranking qui ne se substitue pas à l'espace d'adresses et ne risque pas de détrôner le lien. Autrement dit, son importance en dehors de Facebook reste sous le contrôle de Google.

christophe Benavent

tout à fait intéressant, mais un autre aspect reside dans l'"intelligence", le like ne se substitue pas au lien, par contre sa machine se substitue à la centralisation des calculs de pertinence de Google, d'une certaine manière après le contenu généré par les utilisateurs, c'est l'indexation générée par les utilisateurs, sur un modèle très simple celui des fourmis!
http://i-marketing.blogspot.com/2010/05/les-fourmis-de-facebook-i-like-buttons.html

olivier ertzscheid

@tous> pardon de ne répondre que très brièvement ...
@Martin> Vu aussi l'article du NYTimes mais pas eu le temps de le lire en détail. En attendant de le faire, je maintiens que le risque existe ... et que cette existence suffit à tirer le signal d'alarme. Enfin concernant mon titre, c'est juste une accroche ;-)
@Vince> je ne serai pas étonné que le "unlike" soit déjà dans les tuyaux ...
@Patrick> Tu as parfaitement raison sur les RT et les raccourcisseurs d'URL. Je comptais les évoquer dans ce billet mais j'ai supprimé le passage après relecture, estimant le billet déjà suffisamment dense ;-) En revanche pas d'accord sur ton second point dont je ne comprends pas la démonstration : le like est effectivement une technique de ranking au sens premier (classement) mais il se substitue bien à l'espace d'adressage. Non pas parce qu'il le supprime (pour linker on a et on aura toujours besoin d'adresses) mais parce qu'il "l'épuise" en conférant à Facebook les droits exclusifs de cartographie de cet espace.
@Christophe>j'aime bien la métaphore des fourmis. Mais l'indexation générée par les fourmis-utilisateurs existe depuis Google. De ce point de vue, Facebook ne fait qu'aligner un monopole contre un autre monopole.

blog photo

Vous critiquez facebook avec son "i like" et vous utilisez le service de Linkwhithin "Vous aimerez peut-être" en bas de vos messages, service assez pertinent par ailleurs...à quand un "Vous n'aimerez surement pas..." ;-))

®om

Billet très intéressant.

Je clique sur mon bouton "Like" à moi : "s'abonner à ce flux RSS..." (je n'ai pas de compte Facebook de toute façon)

Nicolas Cynober

Salut,

Je trouve ce billet bien compliqué pour quelque chose de plutôt simple: un bouton like.

Et titrer que le like tuera le lien, je trouve ça osé sachant que l'OGP crée justement plus de liens entre les gens et les choses.

+
N.

Nicolas Cynober

By the way, je voulais faire un lien dans mon précédent commentaire en utilisant justement le lien et on dirait que ca marche pas ;)

Voila la l'article en question:
http://nicolas.cynober.fr/blog/632,facebook-web-semantique.html

cvaufrey

Il me semble que la vogue (relative) du bouton like de FB est de même nature que les RT de Twitter qui apparaissent comme des "commentaires" sur un nombre croissant de blogs. Signaler ce qu'on aime, par le "like" ou par le RT suffit à manifester l'intérêt, mais ne remplace en aucun cas la conversation et l'élaboration collective. Les commentaires (paratexte) disparaissent et c'est dommage, car ils élargissent le texte de base. Souhaitons qu'ils continuent d'exister sur votre blog !

djdmsr

et rel="nofollow" de Google n'a pas tué l'hyperlien?

Webster

"Un bouton-poussoir propriétaire, centré, exclusif, sans réciprocité, sans partage, ou avec la centralisation comme préalable non-négociable au partage, avec la centralisation comme condition du partage. L'appréciation ou la dépréciation "

C'est une vision tronquée d'analyste et pas d'usager.

Car moi je trouve au contraire que le Like crée du lien ! Il crée un lien supplémentaire avec le lien posté et envers la personne qui l'a posté. Et unlike serait tout aussi apprécié que like d'ailleurs.
Et 99 fois sur 100 quand je like je clique sur le lien - et beaucoup de liens finissent dans mes bookmarks et je peux en repartager (share) certains etc
Le like crée également une intimité, c'est une proximité, ça crée un sentiment de lien plus fort - de connivence - qui dépasse le simple fait d'être "ami".
La personne qui like communique déjà qq chose. Elle adhère et donc cette adhésion peut se passer souvent de commentaires. Manifester son adhésion, être complice, c'est qq chose qui a du sens et du poids en soi.
Un lien donne l'accès à qq chose, le like donne accès a un sentiment - c'est important quand on communique de savoir qui adhère ou n'adhère pas. C'est une information importante.

totoro

rhizomatique, trou noir, reterritorialiser, ça sent le mille plateaux comme livre de chevet ;)

adamsaltiel

I would love to see this article in English. Is this possible?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Le blog d'un maître de conférences en sciences de l'information.
Réflexions, analyses, signalements, opinions.

"Where is the Life we have lost in living?
Where is the wisdom we have lost in knowledge?
Where is the knowledge we have lost in information?"
T.S. Eliot, in Choruses from The Rock (1934)

Where is the information we have lost in Google ?

POUR CITER UN ARTICLE


Style Hypotheses.org
Ertzscheid Olivier, « Titre du billet », Affordance.info, ISSN 2260-1856. Date de publication. [En ligne] http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Style APA
Ertzscheid, Olivier (date de publication du billet). “Titre du billet”. Affordance.info [carnet de recherche]. ISSN 2260-1856. Date de consultation. http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Style MLA
Ertzscheid, Olivier “Titre du billet”. Affordance.info (souligné) ISSN 2260-1856. Date de publication. [carnet de recherche]. Date de consultation. http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Botte de foin


Postes McF 71ème section sur Galaxie
Tous les contenus de ce blog sont sous licence Creative Commons. Vous pouvez donc les reproduire, les distribuer ou les communiquer à condition :
  • de citer l'auteur
  • de ne pas en faire d'utilisation commerciale
  • d'appliquer ces mêmes conditions à toute création qui résulterait d'une modification, transformation ou adaptation d'éléments tirés de ce blog.
Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported

avril 2014

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
Related Posts with Thumbnails
"Mais quiconque affirme qu’il y a de l’argent à faire avec un stock d’ARTICLES SCIENTIFIQUES est soit un idiot, soit un menteur."
Lawrence Lessig. 12 Janvier 2013.
Identité numérique et e-reputation :
DÉCOUVRIR COMMANDER OU LIRE EN LIGNE L'OUVRAGE

Qui suis-je ?

Affordance touitte.