« Le petit lien du Week-End | Accueil | La mobilisation doit reprendre: MANIFESTATIONS LE 24 NOVEMBRE 2009 »

23 nov 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Mugniéry Didier

M. Sapir a évidemment raison, mille fois raison. Il faut cependant signaler que ce processus d’élimination de la mémoire est ancien :
a) L’enseignement lacunaire de l’histoire, volontairement lacunaire et par conséquent dogmatique, est un phénomène qui remonte déjà à une trentaine d’années (pour information, aucun de mes quatre enfants, nés entre 1977 et 1982, n’a jamais entendu parler en classe du Consulat, de l’Empire, de la Restauration, de la IIème république, de la guerre de 1970 et évidemment de la Commune. Par contre, les Lumières, la Révolution jusqu’à thermidor et la Shoah leur ont été enseignées au moins trois fois !)
b) L’histoire et la géographie avaient déjà failli être « oubliées » lors de l’établissement du socle de valeurs que devait dispenser ce qu’il est convenu d’appeler l’Éducation Nationale.

Et puisque M. Sapir s’indigne du sort réservé à l’enseignement de l’histoire et de la géographie en le corrélant très justement à l’identité nationale, peut-on également oublier le sort réservé dans l’enseignement secondaire à la littérature française :
a) Les classiques : oubliés !
b) Les romantiques : disparus !

Comment ne pas devenir paranoïaques et ne pas croire qu’il s’agit d’un plan mûrement pensé, non pas par les mathématiciens et le physiciens, mais bien par les politiques pour former des générations d’électeurs ilotes, prêts à voter pour n’importe qui et pour n’importe quoi, sans aucune référence au passé et à ses leçons, aux personnes qui nous ont précédés et qui ne laissent aucun legs aux générations montantes, celles qui formeront demain une nation qui n’existera plus.

PS : où se trouve le site de la pétition nationale présentée par M. Sapir

Marie Prévost

même demande que le précédent courrier ? où est la pétiton ? je suis tellement en colère que je n'arrive même plus à argumenter ! donc je signe ! moi professeur de la base

Olivier Ertzscheid

@ Didier & Marie >euh ... il ne s'agit pas d'une pétition. Simplement d'un texte "d'opinion". Mais si des gens souhaitent le prendre comme point de départ pour une pétition, je pense qu'il faut demander son accord à l'auteur du texte, comme je l'ai moi-même fait avant de le reproduire ici :-)

emmanuel

J'ai trouvé une pétition sur ce thème, à signer (mais pas encore publiée visiblement) sur :

http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php/dist/dist/IMG/jpg/spip.php?article766

Date limite de signature, aujourd'hui.

Emmanuel

Giavarini Laurence

Bonjour,

La pétition indiquée date de l'année dernière. la même association (APHG) en a lancé une autre : http://spreadsheets.google.com/viewform?formkey=dEpuSnVqaTQzSFJYZllWYmxlZ25KRGc6MA

Vous trouvez aussi ici le texte de réaction du Comité de Vigilance face aux usages publics de l'histoire).

Cordialement
L. Giavarini porte parole de SLU

Laurence Giavarini

Texte du CVUPH, désolée de l'oubli : http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php?article3220

et ici : http://cvuh.free.fr/spip.php?article236

LG

NIKO

elle est où cette pétition dont tout le monde parle et personne ne voit ?
Y en a quand meme bien une en ligne quelque part ?

Serrrge B.

Effectivement, le lien :
http://spreadsheets.google.com/viewform?formkey=dEpuSnVqaTQzSFJYZllWYmxlZ25KRGc6MA
semble ne pas fonctionner (erreur à l'envoi!)

Damien F.

Je ne suis pas certain que la "suppression" de l'Histoire en Terminale S soit une si mauvaise chose.

Si on regarde bien, la France est un des seul pays au monde (si ce n'est le seul) où l'Histoire occupe une place centrale dans l'enseignement. Est-ce que ça fait de nous des meilleus citoyens que les britanniques ou les américains par exemple ? Je n'en suis pas certain.

Bien évidemment, en France, le rapport à l'Histoire est particulier. Depuis très longtemps, les pouvoirs ont considéré que l'enseignement de l'Histoire forgeait l'esprit citoyen. Quand on voit la médiocrité qui règne sur la toile et les raccourcis historiques qui font parfois peur à voir, permettez moi de douter de l'apport "civique" de l'Histoire enseignée au lycée. Le problème, c'est que le programme de lycée se résume globalement aux Trentes Glorieuses et à la présidence du général de Gaulle (je caricature bien sur, mais je ne suis pas si loin que ça de la vérité) et aucune approche épistémologique. A mon sens, le programme de collège est beaucoup plus intéressant et plus formateur dans le sens où il traite plus ou moins toute les périodes, du moins pour le souvenir que j'en ai.

Alors, la question qui devrait se poser, n'est ce pas plutôt celle de la réforme des programmes de seconde et de première. Deux années me semblent largement suffisantes pour donner un minimum de culture et inculquer un esprit critique et analytique et un peu de culture générale à des jeunes qui en manquent souvent cruellement. Pour ma part, je n'ai jamais appris autant sur l'Histoire que depuis que j'ai quitté l'école et je ne pense pas que des Terminale S qui se moque royalement de l'Histoire soient très attentifs et retiennent vraiment quelque chose de ce qui leur a été enseigné. Pire encore, le peu de connaissance qu'il leur restera risque justement de leur faire dire n'importe quoi. Finalement, quand on voit les propos de certains, on se dit parfois qu'ils auraient mieux fait de tout oublier.

L'étude de l'Histoire contemporaine est pour moi trop sujette aux "divagations". Elle est encore trop présente dans les esprits et ça conduit presque inévitablement à des raccourcis ou a des débats qui relèvent souvent plus du "grand-n'importe-quoi historique" que de l'Histoire. Pour preuve, bien des jeunes mélangent trop souvent fascisme, nazisme, pétainisme, francisme, communisme, stalinisme, autoritarisme ou totalitarisme, tout simplement parce qu'on leur a jamais appris ce que c'était vraiment, ou qu'il n'ont jamais cherché à le savoir, persuadés qu'ils sont de savoir de quoi ils parlent.

Les jeunes d'aujourd'hui vouent un "culte" à la médiocrité entretenu par les médias, la télévision. Il n'y a qu'a voir le discours réducteur qui est tenu aujourd'hui sur le changement climatique pour s'apercevoir que la géographie est bien mal enseignée au lycée. Bien sur, il ne s'agit là que de mon avis, mais la question se pose vraiment de savoir si le mal n'est pas déjà fait ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Appetit_couve_1600
Le blog d'un maître de conférences en sciences de l'information.
Réflexions, analyses, signalements, opinions.

"Where is the Life we have lost in living?
Where is the wisdom we have lost in knowledge?
Where is the knowledge we have lost in information?"
T.S. Eliot, in Choruses from The Rock (1934)

Where is the information we have lost in Google ?

POUR CITER UN ARTICLE


Style Hypotheses.org
Ertzscheid Olivier, « Titre du billet », Affordance.info, ISSN 2260-1856. Date de publication. [En ligne] http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Style APA
Ertzscheid, Olivier (date de publication du billet). “Titre du billet”. Affordance.info [carnet de recherche]. ISSN 2260-1856. Date de consultation. http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Style MLA
Ertzscheid, Olivier “Titre du billet”. Affordance.info (souligné) ISSN 2260-1856. Date de publication. [carnet de recherche]. Date de consultation. http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Botte de foin


Postes McF 71ème section sur Galaxie
Tous les contenus de ce blog sont sous licence Creative Commons. Vous pouvez donc les reproduire, les distribuer ou les communiquer à condition :
  • de citer l'auteur
  • de ne pas en faire d'utilisation commerciale
  • d'appliquer ces mêmes conditions à toute création qui résulterait d'une modification, transformation ou adaptation d'éléments tirés de ce blog.
Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported

décembre 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Related Posts with Thumbnails
Casssconn
Classiques connectés
"Mais quiconque affirme qu’il y a de l’argent à faire avec un stock d’ARTICLES SCIENTIFIQUES est soit un idiot, soit un menteur."
Lawrence Lessig. 12 Janvier 2013.
Identité numérique et e-reputation :
DÉCOUVRIR COMMANDER OU LIRE EN LIGNE L'OUVRAGE

Qui suis-je ?

Affordance touitte.