« Industries des données ou écritures industrielles ? | Accueil | Boire le Calice (68) jusqu'à la lie. »

05 juil 2009

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c622e53ef011571c2947f970b

Voici les sites qui parlent de Twitter : le hiératique contre le hiérarchique. :

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Yann Leroux

L'hétérachie de Twitter me semble juste pour une part seulement, car l'information est bien hiéarachisée, mais elle l'est ailleurs que sur Twitter.

Il me semble que le génie de Twitter est de proposer un environnement minimaliste : 140 caractères et c'est tout ! C'est ailleurs, dans des services tiers, que l'information est hiérarchisée. Si j'en crois le nombre des applications qui classent les twitts et les utilisateurs, c'est vraiment un besoin fort.

Contrairement aux autres réseaux sociaux, l'information est classée ailleurs que là ou elle est produite. N'est ce pas là la spécificité de Twitter par rapport à Facebook. Facebook est centripète, il rapporte tout à lui. Twitter est centrifuge : tout s'éloigne de lui. Les images, les musiques, les vidéos, les liens, les hastags... il a fallu tout créer *en plus* de Twitter, et tous ces liens font sortir l'utilisateur de Twitter.

Sur l'écriture hiératique, je vois mal le lien. Nous écrivons avec les lettres de l'alphabet latin et quand bien même nous sommes limités, il s'agit encore de mots et de phrases. L'intéret de la limitation est qu'un tweet se lit en un coup d'oeil. Que certains tweets ne peuvent être compris qu'après un petit apprentissage,c 'est certain. Mais on est loin de la complexité grammaticale de certaines pages wikipédia !

Martin Lessard

Génial. Merci.

L'éditorialisation sur Twitter via le filtrage collaboratif n'est-il pas plutôt une inversion de la chaîne d'information habituelle? je veux dire, l'émetteur émet bien une message, mais n'est-ce pas en périphérie qu'elle prend son sens?

Quand elle est repris en périphérie, et particulièrement sur Twitter (et c'est moins vraie pour les blogues et sur facebook), elle acquiert sa valeur d'information, octroyant ainsi aux récepteurs un pouvoir qu'ils n'avaient pas auparavant.

Un peu comme le lancer du spaghetti sur le mur pour voir lesquels vont coller: on lance à l'aveugle (sans aucun bon sens) et c'est uniquement le retour qui 'fait sens' . C'est l'image que ça me donne le 'filtrage collaboratif'...

Twitter, comme wikipédia (et contrairement à Facebook) est un véritable outil de co-construction du sens, j'imagine...

(en passant, on dit 'tweet' et non 'twitt' -ou mieux! gazouillis)

loran

Ce post est tres riche!

Je vais m'éloigner un peu du sujet, en vous lisant (Affordance et le commentaire de Yann Leroux), il me parait évident qu'il y a une analogie dans le rapport FB/Twitter et Mac/PC d'il y a 15ans!

La matière n'est pas la même, mais on constate une opposition entre ouverture et fermeture, initiés/non initiés (bon évidemment le côté social est un peu nouveau ...)...

S'il y a vraiment analogie, comme on a déja vu le film, on sait qu'à la fin, c'est Twitter qui gagne alors! ;o)

@waltercolor

Comme c'est un nouveau média, les analyses sont encore beaucoup axés sur les fonctionnalités (hashtags, retweets..). Mais on parle peu, finalement, de l'intersubjectivité. Même si beaucoup d'utilisateurs se comportent dans Twitter comme dans un "vieux" média (Facebook, forum,..) beaucoup d'utilisateurs jouent le jeu de s'ouvrir vers d'autres et d'accepter de former des cercles avec des inconnus. Ça fait combien de temps que vous n'avez pas fait une ronde avec de nouveaux petits camarades dans une cour d'école ? Ce n'est pas seulement naïf ou charmant, c'est du vrai "ice-breaking" avec moins de risques que sur les autres médias sociaux, à cause de l'aspect "place publique" qui permet de cadrer et d'éliminer les emmerdeurs.

Moktarama

Je voudrais juste faire remarquer un côté peu pointé de Twitter : ce support ne retient que X messages, ce qui le rend sans intérêt aucun hors du présent et du temps réel. Ce qui est concomitant avec les liens raccourcis dont la pérennité est pour le moment douteuse (souvenons-nous des simplifieurs d'URL dans les années 1999/2000) .

Ce monde du temps réel a un intérêt, toutefois l'absence totale d'archivage me semble cantonner Twitter à un usage spécialisé, qui effectivement intéresse journalistes, universitaires et communicants de tous ordres. Mais se situe pour autant très loin (à mon avis bien sûr) de Facebook ou de Google.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Le blog d'un maître de conférences en sciences de l'information.
Réflexions, analyses, signalements, opinions.

"Where is the Life we have lost in living?
Where is the wisdom we have lost in knowledge?
Where is the knowledge we have lost in information?"
T.S. Eliot, in Choruses from The Rock (1934)

Where is the information we have lost in Google ?

POUR CITER UN ARTICLE


Style Hypotheses.org
Ertzscheid Olivier, « Titre du billet », Affordance.info, ISSN 2260-1856. Date de publication. [En ligne] http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Style APA
Ertzscheid, Olivier (date de publication du billet). “Titre du billet”. Affordance.info [carnet de recherche]. ISSN 2260-1856. Date de consultation. http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Style MLA
Ertzscheid, Olivier “Titre du billet”. Affordance.info (souligné) ISSN 2260-1856. Date de publication. [carnet de recherche]. Date de consultation. http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Botte de foin


Postes McF 71ème section sur Galaxie
Tous les contenus de ce blog sont sous licence Creative Commons. Vous pouvez donc les reproduire, les distribuer ou les communiquer à condition :
  • de citer l'auteur
  • de ne pas en faire d'utilisation commerciale
  • d'appliquer ces mêmes conditions à toute création qui résulterait d'une modification, transformation ou adaptation d'éléments tirés de ce blog.
Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported

décembre 2014

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
Related Posts with Thumbnails
"Mais quiconque affirme qu’il y a de l’argent à faire avec un stock d’ARTICLES SCIENTIFIQUES est soit un idiot, soit un menteur."
Lawrence Lessig. 12 Janvier 2013.
Identité numérique et e-reputation :
DÉCOUVRIR COMMANDER OU LIRE EN LIGNE L'OUVRAGE

Qui suis-je ?

Affordance touitte.