« D | Accueil | Même si un blog jamais ne sauvera l'université (et même si un coup de dés jamais n'abolira ...), cela vaut le coup d'essayer »

19 avr 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Plume

N'oublions pas la manifestation du 25 Avril à Paris et des flashmob en province. =)
C'est peut-être pas grand chose mais c'est toujours plus que 5 gus dans un garage.
http://www.manifestation-contre-hadopi.com/

walkmindz

1- D’un côté, nous avons une industrie culturelle déclinante n’assumant pas le proxénétisme économique et la pandémie infantilisante qu’elle exerce sous le regard de son débiteur. Celui-ci est à la fois une fondation philanthrope de gestion nationale et une entreprise d’import/export.
2- De l’autre côté, nous avons une infinité de niches de population n’ayant rien à voir les unes avec les autres, mais faisant front par principe de précaution. Nous prouvant par la même occasion à quel niveau de léthargie se trouvent nos sociétés occidentales pour qu’un luxe devienne une lutte nécessaire.
3- Au centre, se trouve le gros du troupeau qui n’a pas d’avis et fait preuve d’intelligence situationniste ou d’indifférence banale sur ce combat qui est à la fois d’avant-garde et d’arrière-cour.
4- Dans toutes les batailles, il y a des pertes acceptables. Mais comme nous ne prenons plus plaisir à nous salir les mains avec une de ces barbaries ancestrales, les invectives servent de nos jours de courroux médiatique ou de Hit Combo virtuel pour le bonheur des voyeurs générationnels et des lâches éternels.
5- Quand on pratique l’affrontement constant ou la paix commémorative pour occuper son temps, c’est que l’on est plus en mouvement. Alors la guerre civile des flux a-t-elle un sens ?
La suite ici :
http://souklaye.wordpress.com/2009/03/13/creation-internet-et-insultes-gratuites/

Citron

Bonjour, merci pour votre billet.

Je suis pour ma part de plus en plus circonspect quant aux effets délétères réels d'HADOPI. En effet, cette usine à gaz me semble de moins en moins redoutable. Je m'explique ...

1) Le dispositif, nous le savons bien, ne fonctionnera jamais proprement : recours divers et variés, retard dû aux problèmes de faisabilité, FAI qui traînent des pieds, quelques scandales bien sentis dans la presse de lignes piratées et d'erreurs en tout genre sur toile de fond de désapprobation de l'UE ... Tout cela suffira à faire d'HADOPI une coquille vide.
A tel point qu'il me semble que la coûteuse HADOPI va surtout poser des problèmes aux gouvernement.

2) Les techniques de piratage alternatives fonctionnent déjà techniquement (P2P crypté, par exemple avec Stealthnet) et sont pour certaines déjà à la mode (streaming vidéo / audio avec récupération des fichiers en prime)

Dès lors, les lobbies auxquels, vous l'avez bien noté, le PdR ne fait que rembourser les investissements consentis durant les campagnes présidentielles (2007 et, par anticipation, 2012) vont bientôt comprendre que le piratage continue et qu'en plus ils ont désormais une image désastreuse sur la toile.

Au fond, c'est à se demander si HADOPI ne va pas simplement accélérer la migration vers des technologies plus pratiques (le streaming, au fond, c'est voir son film sans attendre qu'il soit téléchargé). Elle va ruiner la réputation des majors qui ne méritent que cela. Elle va accentuer l'image antidémocratique de ce gouvernement (qui n'en avait franchement pas besoin). Elle entraînera des difficultés d'ordre local pour les députés qui auront cautionné cette loi scélérate.

Non, vraiment, je redoute de moins en moins HADOPI, si ce n'est pour la poignée de malchanceux peu familiers d'Internet qui auront la déveine de voir leur connexion coupée afin de faire des exemples.

En revanche, beaucoup considèrent qu'HADOPI est un prélude à une prise en main bien plus dangereuse du réseau. Ont-ils raison ?

Bertrand

C'est un immense plaisir que de vous retrouver sur la toile. Cet article est de loin le meilleur que j'ai lu sur le sujet et, comble du luxe, je le partage a tous points de vue.
Vous nous aviez manqué !.

Bertrand

@ citron, j'aurais dû prendre le temps de lire votre commentaire avant de répondre moi même !
Votre point de vue est tout a fait pertinent mais, me semble-t-il, assez complementaire de l'article. En effet, la question que vous posez a la fin de votre réaction est -malheureusement- tout a fait d'actualité, au-delà de ce qui est présente ici.
A nous d'être vigilant -ou d'espérer un miracle-...

Claude_r

Je crois que le plus désolant ce n'est pas seulement cette loi. C'est surtout qu'elle va contre une réalité simple et tangible.
Comment peut-on vendre des CD à des gens qui n'ont plus de lecteur de CD ?
C'est une question bête, simple et évidente. Quand on n'a plus que des lecteurs MP3, qu'on a pris l'habitude de se balader avec sa discothèque dans cent grammes d'électronique, franchement les CDs en tant que support c'est mort. Je ne vois pas quelle loi va pouvoir les maintenir encore longtemps sous oxygène.
Nous avions besoin d'une industrie du disque parce que fabriquer et diffuser des disques était une opération industrielle lourde qui exigeait de gros investissements à l'origine. Aujourd'hui, la diffusion de musique n'a plus besoin d'industrie lourde, elle n'a même plus besoin d'industrie tout court.

Resquiat in Pace

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Appetit_couve_1600
Le blog d'un maître de conférences en sciences de l'information.
Réflexions, analyses, signalements, opinions.

"Where is the Life we have lost in living?
Where is the wisdom we have lost in knowledge?
Where is the knowledge we have lost in information?"
T.S. Eliot, in Choruses from The Rock (1934)

Where is the information we have lost in Google ?

POUR CITER UN ARTICLE


Style Hypotheses.org
Ertzscheid Olivier, « Titre du billet », Affordance.info, ISSN 2260-1856. Date de publication. [En ligne] http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Style APA
Ertzscheid, Olivier (date de publication du billet). “Titre du billet”. Affordance.info [carnet de recherche]. ISSN 2260-1856. Date de consultation. http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Style MLA
Ertzscheid, Olivier “Titre du billet”. Affordance.info (souligné) ISSN 2260-1856. Date de publication. [carnet de recherche]. Date de consultation. http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Botte de foin


Postes McF 71ème section sur Galaxie
Tous les contenus de ce blog sont sous licence Creative Commons. Vous pouvez donc les reproduire, les distribuer ou les communiquer à condition :
  • de citer l'auteur
  • de ne pas en faire d'utilisation commerciale
  • d'appliquer ces mêmes conditions à toute création qui résulterait d'une modification, transformation ou adaptation d'éléments tirés de ce blog.
Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported

mars 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
Related Posts with Thumbnails
Casssconn
Classiques connectés
"Mais quiconque affirme qu’il y a de l’argent à faire avec un stock d’ARTICLES SCIENTIFIQUES est soit un idiot, soit un menteur."
Lawrence Lessig. 12 Janvier 2013.
Identité numérique et e-reputation :
DÉCOUVRIR COMMANDER OU LIRE EN LIGNE L'OUVRAGE

Qui suis-je ?

Affordance touitte.