« Le manuel de l'Open Access | Accueil | Pub de bib »

09 avr 2008

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c622e53ef00e551cb23d78834

Voici les sites qui parlent de Les universitaires devraient blogguer :

» Enseignement/Recherche (10/04/08) de pintiniblog
- A Look at Online Orientations (source: Inside Higher Ed, 08/04/08) - SCOAP3: A New Model for Scholarly Communication (source: ARL, 08/04/08) The Association of Research Libraries (ARL) has published an online preprint essay by Ivy Anderson, Dir... [Lire la suite]

» Zotero compatible de Le guide des égarés.
[Lire la suite]

» Ils ne sont pas morts de Et in Arcadia Ego
[Lire la suite]

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

florence meichel

Olivier, je me permets de citer une partie de ce billet pour alimenter une conversation sur le même sujet démarrée il y a déjà quelques temps au sein du réseau Apprendre 2.0

http://apprendre2point0.ning.com/forum/topic/show?id=945551%3ATopic%3A3601

Enro

Dans ce cas, peut-on espérer vous voir au premier Forum des blogueurs scientifiques ?

http://www.forumlabo.com/Forumlabo/index.php?nav=evenements&texte=blog.htm

Olivier Ertzscheid

Florence> of course
Enro> C'eut été avec plaisir mais je ne suis pas sur place et déjà pris sur ce créneau. Bon forum :-)

Manuel

Tout bon ? C'est sans doute une excellente théorie qui oublie certains principes :

- pour bloguer efficacement il faut du temps, du matériel et un peu d'expérience (ou de formation).
- bloguer des contenus pédagogiques ou scientifiques pose nécessairement plusieurs types de problématiques : celle du référencement, de l'appartenance à une institution ou à un établissement universitaire, celle du plagiat, celle de la validité des contenus (ou bien encore de l'identité numérique).

En fait avant de se lancer dans la passionnante aventure du blog certains auraient bien besoin de passer par d'autres étapes tout aussi indispensables :

1- se servir du mail universitaire qui est mis à leur disposition pour contacter leur enseignants ou pour répondre à leurs étudiants

2- se servir des outils mis à leur disposition par l'institution pour l'apprentissage des cours en ligne (moodle...)

3- être sensibilisés à la question de leur identité en ligne : combien d'enseignants ne remplissent pas leur fiche profil sur les pages internet de leur université et de leur laboratoire ?

Bref, les universités manquent sans aucun doute d'évangélisateurs en numérique. Car le potentiel est énorme (en cela je rejoins Henry Jenkins) mais pour le moment le gâchis est énorme et le travaille de défrichage titanesque. ;-)


Olivier Ertzscheid

Manuel> houlà ... quel pessimisme ... on dirait moi ;-)
Je crois qu'il y a quand même des choses qui bougent, et que la blogosphère scientifique francophone dispose de quelques intéressantes locomotives (Jean Véronis, André Gunthert ...)
Sur le reste :
"- pour bloguer efficacement il faut du temps, du matériel et un peu d'expérience (ou de formation). " Matériel : NON. Expérience : vient en marchant. Formation : OUI.
- sur les problématiques (référencement, appartenance institutionnelle ...) certes, mais si on les pose comme pré-requis, on va pas avancer très vite ... J'attends encore que le service comm de l'université de Nantes me propose d'héberger mon blog (pas sur d'ailleurs que je serai d'accord), ou de prendre en charge mes frais dh'ébergement en échange - par exemple - de l'affichage du bandeau officiel de l'université sur ma page d'accueil ...
- sur Moodle : c'est clairement (même pour les gens de bonne volonté) une usine à gaz. Lourd, beaucoup trop compliqué et trop riche en fonctionnalités. Back to basics.
Sur le manque d'évangélisateurs : OK, OK et OK. Là encore j'attends la nomination sur l'unviersité de nantes d'un évangélisateur NTIC :-)

JM Salaun

Salut Olivier,

Merci pour ce signalement que je me suis empressé de faire suivre en interne.

J'ajouterai juste que les universitaires en sciences de l'info devraient montrer l'exemple. J'imagine que tu es d'accord ;-).

Olivier Ertzscheid

JMS> farpaitement :-) J'ajoute que ce qui serait intéressant, ce serait d'avoir une vue un peu globale de la perception que les universitaires "non-bloggueurs" ont des universitaires "blogueurs", en commençant peut-être par les sciences de l'info (histoire d'analyser par exemple les facteurs bloquant). Ca pourrait faire un sujet de mémoire sympa non ?

Manuel

Salut Olivier,
bien entendu je ne parlais pas uniquement de l'université de Nantes, le fait est que je n'y travaille plus. Le constat que je dresse est aisement généralisable.

Les quelques belles locomotives dont disposent l'enseignement supérieur français ne doivent pas nous faire oublier que la majorité roule encore en pirogue.

On devrait confier à un doctorant l'analyse des étapes logiques qui mènent à la création d'un blog dans le cadre universitaire. ça serait drôlement intéressant.

Quant à l'association université/blogueur, je crois que je travaille sur qqch qui pourra t'intéresser ;-)
A+

Arnaud

Salut Olivier,

Je me permet de rajouter que l'outil qu'est le blog apporte a aussi son interêt pour le personnel administratif et technique (les grands oubliés du monde universitaire)

Pour les administratifs, il s'agit d'un excellent moyen de montrer l'envers du décor et mettre en avant les difficultés que rencontres les "petites mains". Pour les administratifs il s'agit aussi d'un outil de communication comme peut déjà l'être les pages d'informations disponibles sur les sites institutionnels, mais moins encadré, plus léger que le site web de l'institution.

Pour les personnels techniques, je pense tout particulièrement aux personnels informatiques. En effet l'université est un excellent pôle de test et d'expérimentation. Les universités ne sont pas particulièrement riches et nous (puisque j'en fais partie) devons chercher la meilleure solution aux différents besoins pour faire avec les moyens du bord. Le plus souvent cela se traduit en developpant ou adaptant des logiciels libres ou en mettant en place des solutions plus ou moins ingénieuses et originales répondant à des besoins que toutes les universités rencontrent. Le blog intervient ici dans le partage de ces compétences. Il est bien connu que le monde de la recherche aime se réunir lors de conférences mais il est plus rare pour le personnel informatique de participer à ce genre de rencontres. Sa communication est souvent essentiellement web: documentations, forums... et blog.

Avant de terminer, je voudrais rejoindre Manuel concernant la maitrise des autres outils mis à disposition avant de pouvoir s'étaler sur un blog. Les gens qui ne maitrisent pas ces outils sont souvent ceux qui sont refractaire à ces nouveaux moyens de communications. Le blog n'est au final qu'une brique de plus, et peut-être la pire: Elle n'est plus soumise aux règles encadrant les publications traditionnelles: Au placard la rigueur scientifique des thèses, au revoir la bibliographie des papiers qui ne sont de toute facon même pas publics. Personne ne reprochera ce manque à l'auteur du blog. J'ai failli oublier le plus important: le blog est public et il n'y a plus aucun moyen de controler l'information qui y est diffusée. J'en reviens d'ailleurs à Moodle. C'est justement ce qui fait le plus peur dans les plateforme d'enseignement web: la mise à disposition électronique de l'enseignement. De nombreux enseignants refusent que "leur" cours soit diffusable.

Après tout, l'intêret du blog n'est qu'une question de mentalité:
- Celle des auteurs potentiel: "ah, enfin un moyen d'avoir un site web facilement utilisable pour parler de ce que je fais" "ah non, hors de question que je parle de ma recherche hors des publications! on va me voler" ou "j'ai pas le temps"
- Celle du public "Sympa de suivre ses profs en "off" et de voir comment le chercheur travaille" "on voit déjà le prof en cours, ca suffit".
Et cela n'est pas vraiment dépendant du domaine, que cela soit universitaire ou autre.

PS: Au sujet des NTIC à l'Université de Nantes, on est pas à plaindre, bien au contraire!

Olivier Ertzscheid

Arnaud> Merci de rappeler effectivement la place des personnels administratifs et techniques. Cependant, je suis à leur sujet beaucoup plus pessimiste : la raison est qu'ils sont inscrits dans une hiérarchie avec de réels enjeux de pouvoir et de contraintes, ce qui n'est pas le cas des enseignants-chercheurs, qui, quoi qu'ils puissent dire ou écrire (dans la limite du raisonnable ...) ne s'exposent à aucune sanction administrative ou disciplinaire. Je crains que cette barrière hiérarchique ne soit hélas un frein très durable à l'entrée de ces personnels dans la blogosphère. Ou alors, cette entrée se fera en interne, dans une logique par exemple d'Intranet, mais la liberté de parole et d'exposition sera nécessairement moindre.
Tout cela pour dire que j'adorerais pouvoir suivre les réflexions de ces personnels sans lesquels nos universités de seraient que des coquilles vides et inopérantes. J'attends donc avec impatience l'adresse de votre blog ;-)
Je suis en revanche en parfait désaccord avec votre opinion sur les blogs (manque de rigueur et absence de moyen de contrôle). Si vous me permettez de vous taquiner, je voie derrière cette dernière remarque (absenced e moyens de contrôle) un vieux réflexe culturel de l'informaticien à l'université : tout ce qui n'est pas sous son contrôle est suspect ... Je croie tout au contraire que c'est en "ouvrant" les systèmes informatiques que l'on fait réellement progresser l'ensemble d'un établissement. Bien sur cela passe par une prise de risque (informatique), mais cela permet de gagner un temps précieux (et de toute façon, tous les systèmes trop fermés finissent toujours par être détournés ou contournés : à titre d'exemple, j'ai bataillé pendant deux ans pour pouvoir mettre en place une plate-forme de blogs qui puisse être accessible de l'intérieur du réseau de l'université mais aussi de l'extérieur : j'y ai finalement renoncé et j'ai mis en place sous wordpress notamment ce dont j'avais besoin pour mon métier d'enseignant-chercheur). Pour qu'il n'y ait pas d'ambiguité dans mes propos, ce ne sont pas les services informatiques que je critique mais plutôt la paranoïa bureaucratique qui les oblige à appliquer des normes inapplicables.
Pour le reste de votre commentaire, d'accord avec vous : c'est avant tout une question de mentalités. Mais les mentalités s'éduquent :-)

Enro

"Quant à l'association université/blogueur, je crois que je travaille sur qqch qui pourra t'intéresser ;-)"

Manuel, tu en as trop dit ou pas assez !! ;-)

Arnaud

Olivier>Je me suis peut-être mal exprimé, mais je suis aussi pour la libre expression sur les blogs universitaire. Je décrivais en fait la mentalité de certains chercheur vis-à-vis de cette liberté.

Pour mon blog, j'en ai déjà un, non affilié à l'université mais relatif à ce que je fais (http://blog.devnull.fr). Je manque juste de temps pour déployer la plateforme (dotclear2, surement) et il faudra ensuite que j'arrive à "vendre" l'idée au dessus de moi. C'est alors que je deguainerais ce post ;)

Guillaume

Un forum blogueurs scientifiques à Paris ? C'est une date à noter dans les agendas :-)

Concernant les blogs sciences, le portail que je webmasterise a publié dernièrement le compte-rendu d'une table ronde sur le sujet, qui a été présentée lors du colloque "Culture, Langue et Science" à Paris en novembre dernier. Un peu de lecture à cette adresse :

http://www.spectrosciences.com/spip.php?article90

cour des comptes

Je n'appartiens pas au monde de l'université et je suis surpris par le dogmatisme de certaines personnes qui interviennent ici pour déclarer doctement qu'avant de bloguer, il faut déjà savoir utiliser le mail universitaire et autres outils dont peu de personnes se saisissent spontanément. Ce type de raisonnement ne me semble pas judicieux car le blog a été créé après tous ces outils et il apporte des services différents et plus performants tant pour le rédacteur que pour le lecteur. Mais le vrai problème vient de la difficulté pour se séparer du support papier. Les logiciels de traitement de texte sont clairement orientés vers la production de document qui seront imprimés in fine. L'informatique offre pourtant une richesse que le papier n'atteindra jamais car elle permet de trouver rapidement les informations, d'utiliser des liens hypertextes (les notes de bas de page ont-elles encore un sens si on peut créer un lien qui pointe vers le document en référence?), d'insérer des contenus multimédias...
Je pense que si l'université française n'a toujours pas compris l'importance de l'informatique, des blogs et des nouvelles façons de traiter l'information, d'autres universités l'ont déjà fait et elles occuperont sans aucun doute une position dominante dans un monde de plus en plus mondialisé :-) Si je peux vous donner un conseil, c'est bien celui de ne pas trop perdre de temps dans des discussions d'arrière garde parce que pendant ce temps là, d'autres avancent. Il est temps de changer de système.

rachid
Enro

Manuel, Olivier : je signale que l'université de Rennes-1 vient de lancer une plateforme de blogs à destination de son personnel. Bientôt Nantes et d'autres ? ;-)

http://blogperso.univ-rennes1.fr/

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Le blog d'un maître de conférences en sciences de l'information.
Réflexions, analyses, signalements, opinions.

"Where is the Life we have lost in living?
Where is the wisdom we have lost in knowledge?
Where is the knowledge we have lost in information?"
T.S. Eliot, in Choruses from The Rock (1934)

Where is the information we have lost in Google ?

POUR CITER UN ARTICLE


Style Hypotheses.org
Ertzscheid Olivier, « Titre du billet », Affordance.info, ISSN 2260-1856. Date de publication. [En ligne] http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Style APA
Ertzscheid, Olivier (date de publication du billet). “Titre du billet”. Affordance.info [carnet de recherche]. ISSN 2260-1856. Date de consultation. http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Style MLA
Ertzscheid, Olivier “Titre du billet”. Affordance.info (souligné) ISSN 2260-1856. Date de publication. [carnet de recherche]. Date de consultation. http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Botte de foin


Postes McF 71ème section sur Galaxie
Tous les contenus de ce blog sont sous licence Creative Commons. Vous pouvez donc les reproduire, les distribuer ou les communiquer à condition :
  • de citer l'auteur
  • de ne pas en faire d'utilisation commerciale
  • d'appliquer ces mêmes conditions à toute création qui résulterait d'une modification, transformation ou adaptation d'éléments tirés de ce blog.
Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported

novembre 2014

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Related Posts with Thumbnails
"Mais quiconque affirme qu’il y a de l’argent à faire avec un stock d’ARTICLES SCIENTIFIQUES est soit un idiot, soit un menteur."
Lawrence Lessig. 12 Janvier 2013.
Identité numérique et e-reputation :
DÉCOUVRIR COMMANDER OU LIRE EN LIGNE L'OUVRAGE

Qui suis-je ?

Affordance touitte.