« Sagesse gratuite | Accueil | Du volumen au codex et retour (épisode 2) »

02 oct 2006

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

OLD

Ce qu'il faut craindre, c'est bel et bien le communautarisme d'où effectivement l'importance des médiateurs que sont les bibliothécaires, documentalistes et enseignants.
Il faut pour cela que les formations dans ces domaines soient valorisées et efficaces...Information literacy toujours...

old


Un article qui va dans ce sens :
http://news.com.com/2100-1032_3-6120778.html

Sébastien Billard

Je ne vois pas forcément les choses de la même façon. Créer un outil de recherche personnalisé c'est aussi travailler pour la communauté : on utilise son expertise pour filtrer les sources de qualité, pour ensuite proposer un accès plus aisé à un champ de savoir non ?

Jean-Marie Le Ray

"...livré à un seul à des fins de consomarchandisation (il est tard et je n'en suis plus à un néologisme près)"

Finement trouvé, je l'aime bien celui-là !
J-M

olivier

OLD> Merci pour le lien. Je l'ajoute dans le corps du billet
Sébastien> Oui, c'est effectivement le cas pour Rollyo ou Del.icio.us. Mais pour ce qu'on peut entrevoir des projets de Google (il ne s'agit pour l'instant de de supputations), il s'agirait d'inverser la perspective. Ce n'est plus un usager qui aggrège un corpus de sources pour ensuite les mettre à disposition de la communauté (sous forme d'interface de recherche ou de signets) mais un moteur qui envoie vers un usager un corpus de sources données. Il n'y a donc ni partage, ni enrichissement collectif. A moins que Google ne décide d'ouvrir ensuite les accès à l'ensemble d'une communauté, un peu à la manière de MyWeb pour Yahoo!. Mais je fais le pari que ce ne sera pas le cas. A suivre ...

dvanw

On est bien d'accord :
Delicious, c'est bien ;
Netvibes, c'est tarte.
Pour faire court.

Mais franchement : critiquer un projet dont rien ne permet encore de deviner à quoi il ressemblera, ni même s'il verra le jour, n'est-ce pas céder un peu vite à la Googlephobia ambiante ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Appetit_couve_1600
Le blog d'un maître de conférences en sciences de l'information.
Réflexions, analyses, signalements, opinions.

"Where is the Life we have lost in living?
Where is the wisdom we have lost in knowledge?
Where is the knowledge we have lost in information?"
T.S. Eliot, in Choruses from The Rock (1934)

Where is the information we have lost in Google ?

POUR CITER UN ARTICLE


Style Hypotheses.org
Ertzscheid Olivier, « Titre du billet », Affordance.info, ISSN 2260-1856. Date de publication. [En ligne] http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Style APA
Ertzscheid, Olivier (date de publication du billet). “Titre du billet”. Affordance.info [carnet de recherche]. ISSN 2260-1856. Date de consultation. http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Style MLA
Ertzscheid, Olivier “Titre du billet”. Affordance.info (souligné) ISSN 2260-1856. Date de publication. [carnet de recherche]. Date de consultation. http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Botte de foin


Postes McF 71ème section sur Galaxie
Tous les contenus de ce blog sont sous licence Creative Commons. Vous pouvez donc les reproduire, les distribuer ou les communiquer à condition :
  • de citer l'auteur
  • de ne pas en faire d'utilisation commerciale
  • d'appliquer ces mêmes conditions à toute création qui résulterait d'une modification, transformation ou adaptation d'éléments tirés de ce blog.
Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported

septembre 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
Related Posts with Thumbnails
Casssconn
Classiques connectés
"Mais quiconque affirme qu’il y a de l’argent à faire avec un stock d’ARTICLES SCIENTIFIQUES est soit un idiot, soit un menteur."
Lawrence Lessig. 12 Janvier 2013.
Identité numérique et e-reputation :
DÉCOUVRIR COMMANDER OU LIRE EN LIGNE L'OUVRAGE

Qui suis-je ?

Affordance touitte.